Au Royaume des mots...

Apatride francophone

Vous pouvez arracher l'homme du pays, mais vous ne pouvez pas arracher le pays du cœur de l'homme (John Dos Pasos, Bilan d'une nation)

La vie est faite de chemins, de rencontres, de sourires et de larmes. En un mot : d’émotions.

 Il suffit d’un petit air de musique pour qu’une émotion ressurgisse, intacte. Et voici le temps aboli.

Vous êtes ici dans un chez-moi virtuel où j’ai rassemblé ces morceaux de vie, de rencontres, de sourires, de création aussi. Qu’il soit pour le passager sans bagages que vous êtes, un repaire poétique.

Bien des êtres que j’ai aimés sont partis à leur heure. Leur mémoire est ici, dans cet espace à la dérive sidérale… Que le vent, les étoiles et l’infini bercent nos mémoires et en fassent un kaléidoscope merveilleusement coloré.




On peut  se procurer mes livres ici.

Commentaires : 4
  • #4

    Maïa (dimanche, 08 octobre 2017 20:46)

    Réponse à "Dufresne" (Christiane ?) Oui c'est bien moi ! et je serai ravie d'avoir de tes nouvelles !!! peux-tu m'envoyer ton adresse par message privé ? (en allant sur CONTACT)... tant de choses ont passé depuis cette période que je n'ai pas oubliée !
    à très vite ! (je viens très prochainement à Paris... Une occasion de se revoir ?...
    Maia - Ghislaine (Gigi)

  • #3

    Dufresne (samedi, 07 octobre 2017 20:50)

    Êtes vous Maia ou la "ghislaine " que j'ai connue ....Il y a +de 25 ans à trappes yvelines. Il y avait Catherine francoise et les autres...ou me trompe-je? J'ai oublié Jean ! !!

    Pourtant je crois te reconnaître sur les photos attachées aux oeuvres littéraires.
    A + peut etre

  • #2

    Brigitte BOUCHARD-FITTANTE (lundi, 25 septembre 2017 10:56)

    Bonjour Madame,

    Je reviens vers vous à la suite de notre conversation téléphonique de la semaine dernière concernant la publication de l’annonce de notre concours d'agility du 8 octobre prochain à Lombez.

    En effet, j'ai égaré votre adresse électronique et ne peux donc pas vous adresser les documents et photos nécessaires à cette parution.

    Je vous remercie donc de bien vouloir me redonner votre adresse afin que je vous les fasse parvenir dans les meilleurs délais.

    Merci beaucoup par avance et bonne journée.

    Bien sincèrement,

    Brigitte BOUCHARD-FITTANTE,
    Trésorière du CCLS.

  • #1

    Colette Jaen (dimanche, 04 juin 2017 20:10)

    Enfant de Mascara je connaissais cette terrible histoire vécue par la famille Vallat (assassinée 12 jours avant mes 2 oncles dans des circonstances similaires) Aujourd'hui Maia nous restitue de sa plume précise ce récit où malgré la violence et la cruauté s'entremèlent l'amour et la haine. Son ouvrage se veut impartial contrairement aux propagateurs d'idées préconçues selon lesquelles le peuple algérien a dû supporter un colonialisme brutal et qui salissent la mémoire de nos ancètres. Madeleine et Felix Vallat ont œuvré toute leur courte vie pour une fraternité franco-musulmane et ils en sont morts. Merci Maia pour ce beau témoignage vibrant d'amour, de souffrance et de vérité, chacun de nous devrait avoir dans sa bibliothèque "le rêve assassiné" : un passage de notre histoire à transmettre absolument à nos enfants.