Gérard Fuentes, sculpteur sur bois

Gérard Fuentes est originaire de Mascara (Algérie) . Il vit au Canada. Il cumule les distinctions. Il honore notre communauté Pieds-noirs !

 

Gérard est reconnu internationalement comme un maître-sculpteur sur bois, un art devenu son hobby fin des années 70, après qu’il eut visité des villes comme Saint-Jean-Port-Joli au Québec, qui est à la sculpture québécoise ce que Vallauris est à la poterie en France, Il eut la chance d’y rencontrer nul autre que Jean Julien Bourgault qui lui prodigua quelques conseils. Ce fut ensuite la visite du village bavarois d’Oberammergau qui, outre son célèbre festival décennal de théâtre médiéval, est aussi connu pour être dédié à la sculpture sur bois depuis des siècles.  Les premières œuvres de Gérard sont le reflet de ces premières expériences : soit taillées en relief (Le Défricheur, personnage typique québécois), soit en ronde bosse ( Le Raconteur, Un Vieux, autres personnages du terroir, et La Mancha, campant avec un réalisme convaincant les héros de Cervantès, Don Quichotte  et Sancho Panza ).

Puis il découvre en 1997 la sculpture d’appelants décoratifs ; en ornithologue passionné, il s’attache à la représentation de ces oiseaux sauvages, des canards, plus tard des rapaces, une de ses premières pièces obtenant une mention à l’Omnium de Sculpture de Montréal 1998, puis une autre un 3e Prix au concours québécois de sculpture d’appelants de 1999. Depuis lors, il est un habitué de podiums de plus en plus importants, au Québec, au Canada et aux États-Unis. Depuis 2002, il participe au Ward World Championship, championnat mondial qui se tient annuellement à Ocean City (Maryland USA) : il y a obtenu depuis,  de nombreuses premières places  dans sa catégorie et dans sa division, une pièce demande des centaines d’heures de travail, de la préparation de la pièce de bois à la minutie des derniers détails sculptés et peints.

Prix et reconnaissance

Prix

  • 2014 – ! er Prix Meilleur du concours Ward World Championship USA
  • 2014 – 1 er prix de catégorie Ward World Championship USA
  • 2014 - 1 er prix de catégorie Ward World Championship USA
  • 2014 – 2 ème prix de catégorie Ward World Championship USA
  • 2014 – 1 er prix de Catégorie  Championnat du Québec
  • 2014 – 3 ème Meilleur du concours Championnat du Québec
  • 2013 - 2 ème Meilleur du concours Championnat du New Jersey (Two Rivers) USA
  • 2013 - 1 ère place Championnat du New Jersey (Two Rivers) USA
  • 2013 – 1 ère place Championnat du New Jersey (Two Rivers) USA
  • 2012 – 3 ème prix de catégorie  Ward World Championship USA
  • 2012 – 2 ème prix de catégorie Ward World Championship USA
  • 2012 -  2 ème prix  Woodcarving Illustrated Magazine competition USA
  • 2012 – 1 er Prix, Canada National Carving Competition
  • 2012 -  1 er  Prix, Canada National Carving Competition
  • 2012 – 2ème Prix, Canada National Carving Competition
  • 2012 – 1 er prix Meilleure sculpture du concours  Championnat de sculpture du Québec
  • 2012 – 3 ème prix Meilleure sculpture du concours  Championnat de sculpture du Québec
  • 2011 – 2 ème prix – Canada Capital Carving Competition
  • 2011 – 1 er prix – Canada Capital Carving Competition
  • 2011 – 2 ème prix de catégorie Ward World Championship USA
  • 2010 – 1 er prix de catégorie Ward World Championship USA
  • 2010  1 er Prix Meilleur du concours Ward World Championship USA
  • 2009 – 1 er prix – Canada Capital Carving Competition
  • 2009 – 3 ème prix – Canada Capital Carving Competition

Expositions

  • La Galerie ADN au Pavillon Wilson, 4B rue Principale à Coteau du Lac, QC. Pour le grand bonheur des amateurs d’art, la Galerie ADN située au sous-sol du Pavillon Wilson offre une nouvelle salle de diffusion en arts visuels et métiers d’arts. Nous y tenons ponctuellement diverses activités spéciales : ateliers de pratiques artistiques offerts au grand public, conférences, rencontres thématiques, événements de création, performances littéraires, échanges avec des artistes de l’étranger, etc.Cette nouvelle galerie est une initiative des artistes d’Autour de nous. Le regroupement est un organisme sans but lucratif formé d’un collectif de 26 artistes professionnels et de la relève de Vaudreuil-Soulanges qui sont devenus des gestionnaires, communicateurs, producteurs, diffuseurs et ce, sans abandonner leur raison d’être première : la création d’œuvres.

Participation

  • Ward World Championship Wildfowl Carving  Competition  dernier week end d’Avril tous les ans .  Championnat  Mondial de sculpture d’oiseaux qui a lieu chaque année à Ocean City dans le Maryland aux USA.

Contact / Courriel

Email: info@plumageart.com

Facebook : Gerard Fuentes

L’univers étonnant du sculpteur sur bois Gérard Fuentes  (article sur VIVA)

par Stéphanie Lacroix  - 9 mai 2016- Actualité, Vedette

Une petite statuette de bois, aux allures des petits bonshommes de Saint-Jean-Port-Joli, trône parmi tant d’autres dans l’atelier du sculpteur de Rigaud, Gérard Fuentes. Cette œuvre, gravée à son nom, est sa toute première. Il l’a réalisé en 1976, il y a tout juste 40 ans.

 

 

 

Gérard Fuentes réside au bord de l’eau, à Rigaud, depuis 2010. Avant cela, sa famille a vécu plusieurs décennies à Saint-Lazare. Son sympathique accent garde toutefois bien vivantes ses racines nord-africaines. En effet, l’artiste est né en Algérie, alors que ce pays était français.

 

 Depuis maintenant 40 ans, Gérard Fuentes s’adonne à la sculpture sur bois. Un art qui représente tout à fait ce qu’il est; un passionné des airs et des arts. Son lien unique avec la nature s’est tissé dès l’enfance.

 

 « En Algérie, quand j’étais enfant, nous étions tout le temps dans le bois, près des cours d’eau. Tout de suite, j’ai aimé avoir un petit couteau dans ma poche pour manipuler le bois. En Algérie, c’était surtout les saules, près de l’eau. J’enlevais l’écorce et je m’amusais avec ça. C’était tout naturel », se rappelle-t-il.

 

 

 

« La sculpture sur bois existe depuis des siècles. Ici, au Québec, je ne sais pas si c’est dans les gènes à cause des coureurs des bois, mais il y a ici un noyau important de sculpteurs sur bois. C’est un trait que les Québécois partagent avec la population Cajun » – Gérard Fuentes, Rigaud

 

 

 

Premiers essais

 

Première sculpture réalisée à l'hexacto, en 1976. Première sculpture réalisée à l’hexacto, en 1976. Lorsqu’il résidait à Saint-Lazare, un de ses voisins collectionnait les petites statuettes de bois de type Saint-Jean-Port-Joli. Rapidement, ces petites figurines ont fasciné Gérard Fuentes, et il a tenté sa chance en reproduisant une pièce de la collection. L’œuvre sera la première d’une longue série; l’artiste a eu la piqûre.

 

 

 

Il s’est alors lancé dans la sculpture de statuettes d’hommes et de bas-relief. Lors d’une visite au Salon Chasse & Pêche, il a toutefois découvert le domaine de la sculpture de canards. « Je ne pouvais pas croire qu’il s’agissait de sculpture sur bois! », se souvient-il. Cet art nouveau est venu toucher une corde sensible pour Gérard Fuentes, lui pour qui la nature a toujours constitué une grande source d’inspiration.

 

 

 

Il a voulu se lancer dans ce domaine, amorçant un cours auprès de son tout premier professeur, Marcel Dufour. Les résultats ont été fort concluants, puisqu’il décrochait en 1998 ses premiers rubans d’excellence en compétition nationale.

 

 

 

Gérard Fuentes participe depuis plusieurs années aux Championnats mondiaux de sculptures d’oiseaux, aux États-Unis. Il y a décroché de nombreux honneurs au fil des ans. Cette année, il y a entre autres présenté les pièces Autour des palombes avec sa proie, et un couple d’orioles.

 

 

 

Inspiration aérienne

 

Autour des palombes et sa proie. 2016 Autour des palombes et sa proie. 2016 Sa passion pour la sculpture d’oiseau provient certes de son intérêt pour l’ornithologie. Lorsque sa famille résidait à Saint-Lazare, ils ont développé un intérêt marqué pour l’observation d’oiseaux, multipliant les mangeoires et les ouvrages de référence.

 

 

 

Toutefois, selon l’artiste, sa fascination des oiseaux possède une autre source. « J’ai toujours adoré l’aviation. J’ai d’ailleurs voulu devenir pilote, mais puisque je suis daltonien, je n’ai pu passer le brevet. Je me suis rabattu sur le parachutisme. J’y suis d’ailleurs allé il y a deux ans, avec mes fils, pour mon 70e anniversaire de naissance. Mon attrait est donc pour tout ce qui est aérien », convient-il.

 

 

 

« J’aime faire des balades dans le bois, et sur le bord de l’eau, pour trouver des pièces rejetées par la rivière, que j’utilise ensuite pour faire mes montages » – Gérard Fuentes, Rigaud

 

 

 

Un processus long

 

Des centaines de pièces décorent le studio de création de Gérard Fuentes. Une véritable salle d’exposition; un monde ouvert sur son processus créatif.

 

 

 

D’un côté, deux jolis canards de bois, sans gravure, sans pyrographie et sans teinture. Ces œuvres, aux dires de l’artiste, prennent entre 15 et 30 heures de travail.

 

 

 

Toutefois, les pièces majeures souvent présentées en compétitions internationales, avec des textures pyrographiées et peintes, peuvent mobiliser plus de 600 heures de travail.

 

 

 

En amont, Gérard Fuentes réalise également un important travail de référence. « Lorsque je m’arrête sur une idée de projet, le processus commence. Je prends énormément de notes dans mes cahiers, et je réalise des croquis. J’accumule également des centaines de photos et j’étudie comme ça les formes. Plus je connais mon sujet, meilleur sera le résultat », expose-t-il.

 

 

 

Pour tous

 

Bien que l’art de Gérard Fuentes puisse sembler extrêmement complexe pour la majorité, l’artiste est persuadé que la sculpture sur bois est à la portée de tous. « C’est un art qui est à la portée de tous, contrairement à ce que l’on pourrait penser. Ce n’est pas si difficile! Je pose toujours ces deux questions aux gens intéressés : Êtes-vous minutieux? Êtes-vous patient? Si oui, vous pourrez réaliser de magnifiques pièces », explique celui qui offre également des ateliers de formation pour tous.

 

 

 

« C’est un passe-temps extrêmement motivant. Vous allez passer une heure; deux heures, et au fur et à mesure, vous allez voir cette créativité qui ressort. Les résultats sont immédiats. Même si j’ai le Parkinson à 95 ans, je vais continuer à sculpter quand même. Ça fera des sculptures originales, quoi! », conclut-il en riant.

 

 

 

Stéphanie Lacroix     

 

L’univers étonnant du sculpteur sur bois Gérard Fuentes Publié par Stéphanie Lacroix Date : 09 mai 2016 Dans : Actualité, Vedette Partagez 4 0 0 0 0 DSC_0109Une petite statuette de bois, aux allures des petits bonshommes de Saint-Jean-Port-Joli, trône parmi tant d’autres dans l’atelier du sculpteur de Rigaud Gérard Fuentes. Cette œuvre, gravée à son nom, est sa toute première. Il l’a réalisé en 1976, il y a tout juste 40 ans. Gérard Fuentes réside au bord de l’eau, à Rigaud, depuis 2010. Avant cela, sa famille a vécu plusieurs décennies à Saint-Lazare. Son sympathique accent garde toutefois bien vivantes ses racines nord-africaines. En effet, l’artiste est né en Algérie, alors que ce pays était français. Depuis maintenant 40 ans, Gérard Fuentes s’adonne à la sculpture sur bois. Un art qui représente tout à fait ce qu’il est; un passionné des airs et des arts. Son lien unique avec la nature s’est tissé dès l’enfance. « En Alégrie, quand j’étais enfant, nous étions tout le temps dans le bois, près des cours d’eau. Tout de suite, j’ai aimé avoir un petit couteau dans ma poche pour manipuler le bois. En Algérie, c’était surtout les saules, près de l’eau. J’enlevais l’écorce et je m’amusais avec ça. C’était tout naturel », se rappelle-t-il. « La sculpture sur bois existe depuis des siècles. Ici, au Québec, je ne sais pas si c’est dans les gènes à cause des coureurs des bois, mais il y a ici un noyau important de sculpteurs sur bois. C’est un trait que les Québécois partagent avec la population Cajun » – Gérard Fuentes, Rigaud Premiers essais Première sculpture réalisée à l'hexacto, en 1976. Première sculpture réalisée à l’hexacto, en 1976. Lorsqu’il résidait à Saint-Lazare, un de ses voisins collectionnait les petites statuettes de bois de type Saint-Jean-Port-Joli. Rapidement, ces petites figurines ont fasciné Gérard Fuentes, et il a tenté sa chance en reproduisant une pièce de la collection. L’œuvre sera la première d’une longue série; l’artiste a eu la piqûre. Il s’est alors lancé dans la sculpture de statuettes d’hommes et de bas-relief. Lors d’une visite au Salon Chasse & Pêche, il a toutefois découvert le domaine de la sculpture de canards. « Je ne pouvais pas croire qu’il s’agissait de sculpture sur bois! », se souvient-il. Cet art nouveau est venu toucher une corde sensible pour Gérard Fuentes, lui pour qui la nature a toujours constitué une grande source d’inspiration. Il a voulu se lancer dans ce domaine, amorçant un cours auprès de son tout premier professeur, Marcel Dufour. Les résultats ont été fort concluants, puisqu’il décrochait en 1998 ses premiers rubans d’excellence en compétition nationale. Gérard Fuentes participe depuis plusieurs années aux Championnats mondiaux de sculptures d’oiseaux, aux États-Unis. Il y a décroché de nombreux honneurs au fil des ans. Cette année, il y a entre autres présenté les pièces Autour des palombes avec sa proie, et un couple d’orioles. Inspiration aérienne Autour des palombes et sa proie. 2016 Autour des palombes et sa proie. 2016 Sa passion pour la sculpture d’oiseau provient certes de son intérêt pour l’ornithologie. Lorsque sa famille résidait à Saint-Lazare, ils ont développé un intérêt marqué pour l’observation d’oiseaux, multipliant les mangeoires et les ouvrages de référence. Toutefois, selon l’artiste, sa fascination des oiseaux possède une autre source. « J’ai toujours adoré l’aviation. J’ai d’ailleurs voulu devenir pilote, mais puisque je suis daltonien, je n’ai pu passer le brevet. Je me suis rabattu sur le parachutisme. J’y suis d’ailleurs allé il y a deux ans, avec mes fils, pour mon 70e anniversaire de naissance. Mon attrait est donc pour tout ce qui est aérien », convient-il. « J’aime faire des balades dans le bois, et sur le bord de l’eau, pour trouver des pièces rejetées par la rivière, que j’utilise ensuite pour faire mes montages » – Gérard Fuentes, Rigaud Un processus long Screen shot 2016-05-09 at 11.31.05Des centaines de pièces décorent le studio de création de Gérard Fuentes. Une véritable salle d’exposition; un monde ouvert sur son processus créatif. D’un côté, deux jolis canards de bois, sans gravure, sans pyrographie et sans teinture. Ces œuvres, aux dires de l’artiste, prennent entre 15 et 30 heures de travail. Toutefois, les pièces majeures souvent présentées en compétitions internationales, avec des textures pyrographiées et peintes, peuvent mobiliser plus de 600 heures de travail. En amont, Gérard Fuentes réalise également un important travail de référence. « Lorsque je m’arrête sur une idée de projet, le processus commence. Je prends énormément de notes dans mes cahiers, et je réalise des croquis. J’accumule également des centaines de photos et j’étudie comme ça les formes. Plus je connais mon sujet, meilleur sera le résultat », expose-t-il. Pour tous Orioles de Baltimore. 2016. Orioles de Baltimore. 2016. Bien que l’art de Gérard Fuentes puisse sembler extrêmement complexe pour la majorité, l’artiste est persuadé que la sculpture sur bois est à la portée de tous. « C’est un art qui est à la portée de tous, contrairement à ce que l’on pourrait penser. Ce n’est pas si difficile! Je pose toujours ces deux questions aux gens intéressés : Êtes-vous minutieux? Êtes-vous patient? Si oui, vous pourrez réaliser de magnifiques pièces », explique celui qui offre également des ateliers de formation pour tous. « C’est un passe-temps extrêmement motivant. Vous allez passer une heure; deux heures, et au fur et à mesure, vous allez voir cette créativité qui ressort. Les résultats sont immédiats. Même si j’ai le Parkinson à 95 ans, je vais continuer à sculpter quand même. Ça fera des sculptures originales, quoi! », conclut-il en riant.

Lire la suite sur VIVA média : L’univers étonnant du sculpteur sur bois Gérard Fuentes http://www.viva-media.ca/?p=28421
L’univers étonnant du sculpteur sur bois Gérard Fuentes Publié par Stéphanie Lacroix Date : 09 mai 2016 Dans : Actualité, Vedette Partagez 4 0 0 0 0 DSC_0109Une petite statuette de bois, aux allures des petits bonshommes de Saint-Jean-Port-Joli, trône parmi tant d’autres dans l’atelier du sculpteur de Rigaud Gérard Fuentes. Cette œuvre, gravée à son nom, est sa toute première. Il l’a réalisé en 1976, il y a tout juste 40 ans

Lire la suite sur VIVA média : L’univers étonnant du sculpteur sur bois Gérard Fuentes http://www.viva-media.ca/?p=28421
Commentaires : 1
  • #1

    Colette Berthod France. (vendredi, 13 mai 2016 11:29)

    Merveilleuse representation.Felicitation mon cousin pour tes nombreuses recompenses. Colette.