Liens vers quelques sites Pieds-Noirs


Blog de Pierre Dimech

Voir son blog.


26 mars 1962 - Simone Gautier

La Valise ou  le cercueil, film de Charly et Marie Cassan

Critique du film vu par le Général FAIVRE Maurice, historien des Armées.

Charly Cassan et Marie Havenel. La valise ou le cercueil. DVD. Reportage 34. Maurin, 34970 Lattes.

            Ce film de 2 heures constitue une remarquable réalisation technique, et une émouvante évocation de la mémoire des Français d’Algérie. Des dizaines de témoins mettent en valeur ce que fut leur histoire et celle de leurs ancêtres, depuis la conquête de 1830 jusqu’à l’exode de 1962. Ils rappellent que la piraterie barbaresque fut à l’origine de l’expédition, que la colonisation, éprouvante avant d’être génératrice de paix, a éradiqué les épidémies et créé les infrastructures d’un Etat moderne.

            L’histoire de la guerre d’Algérie reste prégnante pour les acteurs consultés, qui relatent les massacres fomentés par les nationalistes algériens, depuis mai 1945, jusqu’au 20 août 1955 et au 5 juillet 1962 ; ils n’occultent pas cependant  les inégalités sociales, les ratonnades et autres abus de la répression. Ils montrent comment le sursaut du 13 mai dissimule un complot gaulliste qui n’exploite pas la fraternisation franco-musulmane et conduit à la révolte des barricades, du putsch et de l’OAS.

            Le titre du film évoque bien ce que fut la souffrance de leur communauté et celle des harkis : les enlèvements de l’été 1962 qui imposent l’exode, le rejet des syndicalistes marseillais,  le saccage des cimetières de leurs parents. Seule consolation, ceux qui ont eu le courage de traverser la mer, ont renouvelé des relations d’amitié avec leurs anciens condisciples et collègues de travail et sont sensibles à la misère des Algériens soumis à une minorité totalitaire.

            La reconnaissance de la responsabilité de l’Etat reste l’espoir de ces désespérés. Ce film devrait y contribuer, mais il se heurtera aux critiques idéologiques des complices du FLN. Sa diffusion au grand public serait nécessaire pour l’information des Français de bonne foi.

Maurice FAIVRE, le 30 avril 2011

source Popodoran

Paul Souleyre

http://voyage-oran.memoblog.fr/

Blog créé par Paul Souleyre pour partager sur l'Algérie, particulièrement avec des personnes nées après 62

"Peut-être que certains enfants se reconnaîtront dans mon questionnement.  Le monde pieds-noirs est en manque de relève, et moi, je suis en manque de congénères.   Donc si je pouvais trouver quelques âmes sœurs pour discuter de mon enfance, je vous en serais profondément reconnaissant".


Cercle algérianiste national

Cercle Algérianiste national, président Thierry Rolando

Le 14 Avril 1973, à l’Hôtel du Faisan à Limoges, c’est la création officielle du Cercle algérianiste. Cette assemblée générale constitutive réunit une dizaine de personnes.

 

Parmi les 10 fondateurs du Cercle, présents ou excusés à cette réunion, 4 venaient du FNR Jeunes (Gérard Garcia, Jacques Villard, Jean-Marc Fernandez et Maurice Calmein), 2 de l’AUPN (Hervé Cadot et Yves Nicol), 2 du Ranfran-Jeunes (Luc verlinde et Jean-Pierre Fuster) et 2 n’avaient aucun antécédent associatif (Armande Lespiat et Jacques Debono).

 

Pendant l’été 73, le Gal Jouhaud apporte son soutien enthousiaste et parle du cercle chaque fois qu’il le peut (dans l’émission Radioscopie de Jacques Chancel, dans les congrès du FNR, etc.).

 

Le Bachaga Boualem, le Gal Salan et Pierre-Jean Vaillard entrent dans le comité d’honneur, aux côtés de Jean Pomier et du Gal Jouhaud.

 

Les présidents d’honneur seront, successivement: Jean Pomier, Paul Belmondo, Fernand Arnaudiès et Alain Mimoun.

 

Le 1er Novembre 1973, c’est le lancement public du Cercle par un communiqué de presse largement diffusé.

 

Les réactions sont nombreuses et positives et les adhésions commencent à arriver. La machine est en marche.

 

En Avril 1974, c’est la publication du «Manifeste algérianiste» .


Algérianie

Voir le blog...


Mascara, Algérie de ma jeunesse

de Pierre Rubira, un site à conseiller à tous les mascaréens/es, très riche : une bible ! Des photos, des témoignages, des récits, de l'histoire... et un forum où les échanges vont d'une rive à l'autre avec chaleur et humanité.

 



Le coin du Popodoran


Nombreuses photographies sur ce blog sur l'exposition 1930 à Oran. Pour les amoureux de cette ville millénaire !

L'exposition en place du 1e janvier au 30 juin 1930 précéda d’un an la grande exposition coloniale internationale de Paris.


Informations sur le Site de Delmonte


Bonjour et bienvenue sur le site de Delmonte

Je suis Roger ORTEGA - Né en 1939, au 17 rue Kitchener , Delmonte, Oran

Je suis l'auteur et l'administrateur de ce site, et j'espère que vous apprécierez ce petit voyage virtuel dans notre quartier

Je compte sur vous pour me faire parvenir vos souvenirs, photos, textes etc... afin d'enrichir le site, pour le plus grand plaisir de toutes les Delmontoises et Delmontois qui le visitent chaque jour

A bientôt de vous lire

Roger

Pour m'écrire


http://manifpn2012.canalblog.com/

Eric Safras

 -----------------------------------------------------------------------

http://www.canalblog.com/tag/pieds%20noirs

pieds noirs : Tous les articles contenant le tag pieds noirs

 -----------------------------------------------------------------------

http://www.clan-r.org/portail/

Depuis l’abandon des territoires placés sous la souveraineté, le protectorat ou la tutelle de la France, des associations nationales de Français rapatriés se sont constituées avec pour objectif de défendre au mieux les intérêts de leurs mandants et de faire rétablir ceux-ci dans leurs droits.

le CLAN-R est une fédération qui a vocation à rassembler non seulement les associations nationales mais, bien au-delà, l’ensemble des associations de Rapatriés, et donc aussi les associations régionales et locales, qu’elles soient revendicatives ou non.

 

L’arrêté du 19 avril 1971, paru au Journal officiel du 24 avril 1971, a établi une liste d’associations nationales représentatives, reconnues par l’Etat : FNR, FRANCE-AFRIQUE, GNPI, MAFA, RANFRAN, UCDAR, ANFANOMA,  Union des Français de l’Etranger (UFE), CAPFA, l’AFNART, l’ARMR, l’USDIFRA et VERITAS. Puis ADIMAD SUD, AFV 26 mars 1962, CNRA, MAN, SFDA. 

En vue d’atteindre une plus grande efficacité, le 28 janvier 2000, ces associations se sont dotées d’une structure juridique formelle en constituant une fédération, le Comité de Liaison des Associations Nationales de Rapatriés, le CLAN-R (Décret 20/22, publié au Journal officiel du 26 février 2000, N° 2022,p.1045-Modification d’adresse 24/02/2007-N° 1523) qui devait porter à sa présidence le Ministre Augarde.

 -----------------------------------------------------------------

http://magoturf.over-blog.com/2014/11/c-etait-le-bon-vieux-temps-et-ce-n-est-pas-moi-qui-le-dis.html

 ----------------------------------------------------------------

Site de Simone Gauthier : 26 mars 1962

 ----------------------------------------------------------------

http://marie.roca.over-blog.com/article-les-ageriens-regrettent-le-depart-des-fran-ais-115914490.html

"Tout ce qui fut demeure " " Seul compte ici et maintenant." Maximes ancestrales celtes. Ma devise : Celte pour toujours !


Algerazur

Panoramique sur Alger la blanche

Contactez l'auteur

Algerazuralgerazur.canalblog.com/
Quelques mots sur René Rando :

Je suis né à Alger en 1941. Mon père,Salvador Rando était né à Guyotville,de parents siciliens,originaires de Filicudi(une des îles éoliennes, plus communément appelées "îles Lipari" - Ma mère, Françoise Bosc était née à Alger. Mes grands parents maternels, Antoine Bosc et Anastasie Muntaner, étaient nés à Hussein Dey, de parents originaires des îles Baléares(Minorque,pour mon grand père et Majorque pour ma grand mère. Ils avaient eu deux filles, ma mère et Renée qui était ma marraine. Morte à l'age de 23 ans , en 1946, juste au moment ou la pénicilline faisait son apparition, elle repose au cimetière d'Hussein Dey avec mon grand père Bosc et mon père.

 

Avril 1939.. Réfugiés Espagnols en Algérie

Alerazur



L'Algérie en vidéo

Jean-Yves Thorrignac
ce site est un travail de mémoire face à l'oubli de plus en plus grandissant, de notre histoire et de notre exode forcé.
Un nombre important de vidéos, un gros travail d'archivages. Merci à Jean-Yves Thorrignac !

J'ai créé ce site, pour vous faire connaître ma famille, mes origines et surtout profiter de mes recherches en généalogie pour toutes les personnes concernées.

 

Mon but, c'est de montrer notre vie en Algérie Française, modeste mais heureuse et que son histoire, beaucoup dénigrée, ne tombe jamais dans l'oubli.

 

Un vieillard qui disparaît et c'est une bibliothèque qui brûle. (Dicton africain)"


A propos du grade de « général » de De Gaulle :

  (Ref. Algérie Ma Mémoire de Jean-Yves Thorrignac)

Dans le Journal Officiel de la République Française du 24 juin 1940, page 4470, on peut lire :

  

« Ministère de la Défense Nationale et de la Guerre. Etat Major Général. Par décision ministérielle du 22 juin 1940, la promotion au grade de Général de Brigade à titre temporaire de M. le colonel d’infanterie breveté de Gaulle (Charles, André, Joseph, Marie) est annulée. »

 

«Infanterie – Admission à la retraite – Armée active. Par décret en date du 23 juin 1940, M. le colonel d’Infanterie breveté d’état-major de Gaulle (Charles, André, Joseph, Marie) est admis d’office à la retraite par mesure de discipline »

 

Rappelons qu’à cette date du 24 juin 1940, la France était sous le régime de la IIIe République, présidée par Albert Lebrun. Il ne s’agit donc pas d’un texte issu du « régime de Vichy » ni de l’ « État français » dont tous les actes ont été déclarés nuls.

 

Inutile d’ajouter que ce document n’est pas facile à se procurer… et pour cause !

 

Source : Magazine « L’Écho de l’Oranie » (Revue bimestrielle des « Amitiés Oraniennes ») n° 249 (mars-avril 1997) – 11, av Georges Clemenceau – 06000 NICE). e-mail : echo.oranie@wanadoo.fr


Oran1962 free

Hervé Cuesta

"Il est bon qu'une Nation soit assez forte de tradition et d'honneur pour trouver le courage de dénoncer ses propres erreurs. Mais elle ne doit pas oublier les raisons qu'elle peut avoir de s'estimer elle-même. Il est dangereux en tout cas de lui demander de s'avouer seule coupable et de la vouer à une pénitence perpétuelle."  Albert Camus

 

http://oran1962.free.fr/biblio_genev.htm

 


http://www.cdha.fr/


Le CDHA a vu le jour en 1974 pour répondre aux voeux de différentes personnes, pour la plupart «Rapatriés d'Algérie», désireuses d'as­surer la conservation de documents en leur posses­sion évoquant l’histoire de l'Algérie jusqu’en 1962.

Dans le même temps d'autres personnes cherchaient à consulter des livres et documents de cette nature. C'est de cette conjonction qu'est née l'idée de rassembler, tant qu'il en était encore temps, des ouvrages précieux pour fonder et sauvegarder la mémoire de cette période d'histoire de l'Algérie Française : Le Centre de Documentation Historique sur l'Algérie était né.

Deux personnes sont à l'origine de la matérialisation de l'idée : Madame Charles Vallin (ancienne vice-pré­sidente de l'Assemblée Algérienne) et Mademoiselle Pasquier-Bronde.

Une Association nationale est créée dans le cadre de la loi de 1901, sous la présidence de Maître Ciccolini, sénateur Maire d'Aix-en-Provence.

Son but est «rechercher partout en France et hors de France, ras­sembler, répertorier, conserver, pérenniser et faire connaître la documentation sous toutes les formes d'expression (histoire, littérature, art plastique, documents sonores, musique... etc.) concernant l'Algérie avant et pendant la présence française ainsi que les suites de cette présence». La bibliothèque (riche à l'époque d'un millier d'ouvrages) est inaugurée le 27 octobre 1975.

Reconnu d'utilité publique le 30 septembre 1985, le Centre de Documentation Historique sur l'Algérie est maintenant installé dans la Maison Maréchal Juin - 29, Avenue de Tübingen - 13090 Aix-en-Provence et possède une délégation à la Maison des Rapatriés de Nice.

 


Association des familles des victimes du 26 mars 1962 de la RUE D'ISLY à ALGER Nicole Ferrandis

Notre association a pour vocation la défense de la Mémoire des victimes de la fusillade du 26 mars 1962.


RADIOPNDORAN


LA RADIO DE VOTRE TEMPS -


A la découverte des talents

 Nouzotres
Es'mma! / Petit historique

Notre site a été créé en février 2001. Il vit de l'apport de vos souvenirs, de vos images, et de vos visites.

Aux généreux donateurs de leur temps, de leur mémoire, de leur talent, de leurs archives, voici dédié cet "ours", ce "petit tableau d'honneur de ceux que vous lisez ici"....

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0