Rencontre : Dominique et Aude, deux chasseuses d’images sur la route du thé

Sur la route des arbres millénaires

Aude Frère et Dominique Charriez, chasseuses d’images de contrées insolites,  ont découvert le thé Pu'Er du Yunnan et oeuvrent à le faire connaitre en France. Elles sont parties il y a quelques années,  sac au dos et appareil photo armé, pour surprendre des arbres sauvages dont elles avaient entendu parler,  des arbres  millénaires, poussant dans les montagnes du Yunnan¹,  en Chine.  Plantant là leur bivouac, elles ont eu un véritable coup de cœur pour la région et les habitants avec qui elles ont établi au départ le langage des signes. Depuis, en  étroite collaboration avec deux familles connues sur place, elles ont ouvert une route du thé, un thé  rare, vert, qui vieillit comme un vin… le Pu’Er.

« Fragments d’un parcours curieux² »…

Sauf au printemps et à l’automne, périodes où elles partent récolter leur thé  dans le Yunnan, on peut rencontrer Aude et Dominique  à Lauris, petit village provençal, niché  entre Avignon et Aix en Provence, à la Galerie Yunnan, lieu qu’elles ont créé en 2007 et où elles exposent leurs photographies ainsi que les objets rares  rapportés de leurs voyages et les thés, ces fameux thés provenant des arbres sauvages (que l’on peut y déguster et commander).

Aude est photographe professionnel. Au moment de leur rencontre, elle  travaillait sur l’image des enfants et Dominique était  musicienne, danseuse et chorégraphe, transmettant sa passion de la danse contemporaine à de jeunes élèves au sein de son association « Terre de ciel »….

« C’est ainsi que nous nous sommes rencontrées, il y a un peu plus d’une dizaine d’années, Aude photographiait les visages d’enfants que je faisais danser… »

Elles décident alors de continuer ensemble et de monter un projet  de création. C’est ainsi que Dominique s’est mise à la photographie à son tour.

Aude réalise un album à partir des portraits des petits danseurs et lors du spectacle,  les photographies sont projetées en fond de scène tandis qu’un comédien lit des haïkus et des petits poèmes chinois.  « Calli-gramme » est né ainsi. La trace du geste…  inspiré de poèmes de l’époque Tang.

« On a cherché dans la nature les images qui évoquaient l’écriture – « herbe folle » - le nom d’une écriture… »

Déjà la Chine exerce sa mystérieuse attraction sur l’une et l’autre. Aude avait vécu bien longtemps auparavant en Asie du Sud-est et était restée imprégnée de ces terres lointaines  mais aucune des deux ne connaissaient la Chine.

Et puis un jour, … elles sont invitées à une cérémonie du thé… Le début d’une histoire merveilleuse !

Elles racontent ensemble, se complètent :

« C’était en mars 2005. Nous travaillions à une exposition photographique, «Le Rêve des Fleurs » au Musée des Arts Asiatiques de Nice. Nous avons alors été conviées à un service « Gong Fu Cha » - la cérémonie du thé -  dans le superbe pavillon de thé du musée, … là, nous sommes entrées dans un monde nouveau qui très vite est devenu notre univers quotidien. »

 Lors de leurs visites suivantes, on leur parle du « Pu'Er »…

« C’est un grand thé produit dans la province du Yunnan au sud-ouest de la Chine et récolté sur des arbres dont on nous dit qu’ils sont parfois multi centenaires. Ce fut un coup de foudre immédiat pour ces thés qui ont parfois mûri durant plusieurs années, sont pressés en galettes, dégagent des arômes étonnants...Le désir d'un voyage aux origines s'est imposé très vite : voir les vieux arbres, marcher dans ces montagnes et rencontrer les producteurs !  »

Notes.

 

¹ Le Yunnan est une province du sud-ouest de la Chine. Frontalier du Vietnam, du Laos, du Tibet et de la Birmanie, il regroupe des populations de diverses appartenances ethniques (22 minorités nationales). Région essentiellement montagneuse, le Yunnan reste peu avancé sur le plan économique, malgré le développement du tourisme. Au 13e siècle, la province est passée sous la domination des Mongols (dynastie Yuan). Vers cette époque, Marco Polo a voyagé dans le Yunnan et a décrit son émerveillement dans le récit de son voyage. La capitale du Yunnan, Kunming est surnommée  la ville du printemps éternel. La province est connue comme le paradis des plantes et des animaux. Elle compte plus d'espèces de plantes d'origine tropicale, subtropicale, tempérée et froide que n'importe quelle autre province chinoise. Il s'agit aussi bien d'anciennes espèces locales que d'espèces importées de l'étranger. Parmi les 30 000 espèces de plantes supérieures chinoises, 18 000 peuvent être trouvées au Yunnan.

 

² « Fragments d’un parcours curieux », nom d’une de leur exposition de photographies prises au Yunnan et au Sichuan. 

 

Crédit photos Aude FRERE et Dominique CHARRIEZ - galerie Yunnan

Laissez votre commentaire ici..

Écrire commentaire

Commentaires : 0