Apatride francophone -  ou planètriote...

Vous pouvez arracher l'homme du pays, mais vous ne pouvez pas arracher le pays du cœur de l'homme (John Dos Pasos, Bilan d'une nation)

Ecriveuse de petits riens...

La vie est faite de chemins, de rencontres, de sourires et de larmes. En un mot : d’émotions.

 Il suffit d’un petit air de musique pour qu’une émotion ressurgisse, intacte. Et voici le temps aboli.

Vous êtes ici dans un chez-moi virtuel où j’ai rassemblé ces morceaux de vie, de rencontres, de sourires, de création aussi. Qu’il soit pour le passager sans bagages que vous êtes, un repaire poétique.

Bien des êtres que j’ai aimés sont partis à leur heure. Leur mémoire est ici, dans cet espace à la dérive sidérale… Que le vent, les étoiles et l’infini bercent nos mémoires et en fassent un kaléidoscope merveilleusement coloré.

Licorne, rêve, autrefois, demain, éternité...
"Jeune fille à la licorne", portrait de Francis di Tommaso, 1975 - clic sur l'image

A propos : Le Papillon ensablé (Ed. Atlantis)

Ce sont de multiples chemins de traverse qui tissent la trame de ce roman paru en mai dernier aux éditions Atlantis. Une construction qui peut dérouter.

Qui ne s’est jamais interrogé pour savoir s’il était bien vivant où déjà mort, en train de se souvenir de sa vie ? Pas vous ? Ce questionnement ne m’est pas étranger. Et il ne l’est guère pour mon héroïne, Maïsée.

Le  « happy end », en rupture avec tout ce qui précède, est "indépendant de ma volonté" mais décidé par les personnages qui ont pris non seulement  corps et âmes  mais également le gouvernail du récit...

J’avoue que je ne fais que traduire du mieux possible les images qu’ils me soufflent. Ce sont certes mes phrases, mon style (j’entends par là, la musique qui sourd de l’écriture, dont c’est la respiration, et comme elle, naturelle, instinctive), mais le cours de l’histoire, ce sont les personnages qui le déterminent. Et comme le lecteur, plus tard quand le livre est imprimé, je  le découvre au fur et à mesure que j’écris. Si je veux mettre mon grain de sel, ça ne marche pas. Ça sonne faux. Ma seule liberté est dans la couleur des mots, dans le rythme des phrases. Et bien souvent je me suis sentie aussi déroutée que certains d’entre mes lecteurs.

A présent, si le goût de lire vous titille, je vous invite à découvrir mon Papillon ensablé !  C’est ensuite au lecteur de poursuivre la création du roman, avec ses propres projections…

clic sur l'image
clic sur l'image

On peut  se procurer mes livres ici.

Commentaires : 29
  • #29

    Maïa (mardi, 10 mai 2016 22:12)

    Merci Sofiane, nous avons été très heureuses également de te rencontrer. Tu es un magnifique ambassadeur de ta Kabylie ! Amitiés à toute 'équipe de l'Empire Hôtel et encore merci pour la chambre royale !

  • #28

    Sofiane (vendredi, 06 mai 2016 18:13)

    Fabuleuse rencontre avec Maia dans notre établissement.
    J'ai hâte de commencer le livre que vous m'avez offert,le début est déjà passionnant,je l'imagine comme la prolongation de nos conversations.
    J’espère bientot vous revoirs ainsi que vos amis autour d'un café dans notre hotel !
    Vous êtes la bienvenue en Kabylie ! :)
    Une grande biz de toute l'équipe de l'hotel empire ! Et surtout de Sofiane haha

  • #27

    Joëlle Diehl-Lagae (lundi, 25 avril 2016 16:32)

    Très heureuse de découvrir votre univers. Je fais partie d'un jury de concours international d'écriture (poésie et prose) et donc je continue chez vous à me laisser bercer par mille parfums que seuls les mots venant de l'âme peuvent déposer! merci
    Ah je suis également auteur
    Bien à vous
    Joëlle

  • #26

    Maïa (mercredi, 16 décembre 2015 10:08)

    Belle journée aussi à toi et joyeuses fêtes, l'Ami !

  • #25

    L'ami Gégouska (mercredi, 16 décembre 2015 07:35)

    Quel plaisir de te revoir sur mon blog belle journée à toi gros bisous

  • #24

    Maïa (mardi, 15 décembre 2015 08:41)

    Évidemment !!

  • #23

    valse (vendredi, 09 octobre 2015 15:27)

    tu avais deviné qui j'étais?

  • #22

    Maïa (jeudi, 08 octobre 2015 08:59)

    Merci ! Reviens quand tu veux, c'est ouvert 24h/24...

  • #21

    valse (jeudi, 08 octobre 2015 07:43)

    Lors de cette nuit blanche je me suis régalée à te lire les jours sont trop courts pour contenir tous mes souhaits et envies! Manque de sommeil, fatigue se sont envolés dans ma lecture. Merci

  • #20

    Maïa (mercredi, 07 octobre 2015 16:46)

    Oh merci, Nathalie ! Il y en a pour tous les goûts. Je prends plaisir à l'entretenir et surtout à mettre mes amis à l'honneur. J'ai beaucoup de chance de connaître toutes ces personnes, la chance qu'elles se soient incarnées dans mon laps de vie et qu'elles aient croisé ma route...

  • #19

    Bastouil Nathalie (mercredi, 07 octobre 2015 16:07)

    merci pour ces moments passés à tourner les pages pleines de grains de sable de mes souvenirs aussi !!!!

  • #18

    Maïa (mercredi, 07 octobre 2015 07:48)

    Merci fidèle Catherine !

  • #17

    catherinebabou (mercredi, 07 octobre 2015 07:23)

    je découvre cette très belle photo en tête de ton blog et les images de fonds, superbes et quelle belle mélodie qui nous accompagne en feuilletant tes pages. Merci pour ce joli partage Maïa. Je te souhaite de belles journées automnales et je t'embrasse très amicalement.

  • #16

    jouet casablanca (vendredi, 03 juillet 2015 13:11)

    Un site apaisant avec ce thème de nature. Vraiment à recommander .Bravo!

  • #15

    Maïa (mercredi, 03 juin 2015 12:30)

    Merci Pierre Rio pour ce bel hommage à notre boxeur !

  • #14

    rio pierre (mercredi, 03 juin 2015 11:50)

    De Sidi-Bel-Abbès
    A la Cordelière Des Andes !


    Sonnez trompettes de la renommée
    Le glas de la destinée
    Nous a repris l’être aimé
    Lui
    Qui nous avait passionné,
    Des prémisses de sa nativité
    A Sidi-Bel-Abbès
    Au
    Berceau de sa célébrité;
    Casablanca .
    Son destin a guidé
    Ses pas d’enfant prodigue
    Sous le soleil d'ici
    Sur les planches du rings
    Dans la clameur et les cris,
    Quand le gong a retentit
    L'histoire de sa vie !
    *******
    Brève vie,pour une gloire si grande
    Triste fin d'un cœur abondant,
    Ces l'armes d’amour émanant
    Du dernier moment,
    Un monde plié et priant
    Les orgues du couchant.
    A
    Notre dame de Casablanca,
    ***
    Marcel, ce dernier requiem
    D'un hommage chaleureux
    C'est notre émoi fraternel
    Aux portes de ton trépas,
    Près de ton sommeil
    Notre amitié est éternelle
    Et veille sur ta stèle !

    En effigie,en épitaphe j'inscris ceci :
    ( C'était un prince de cœur )

    A toi Marcel Cerdan
    ***

    Rio pierre le 07 mars 1999

  • #13

    Maïa (samedi, 04 avril 2015 16:03)

    avec plaisir René, la porte reste ouverte !

  • #12

    René rando (samedi, 04 avril 2015 15:35)

    ravi de lire ce blog où je reviendrai ....

  • #11

    Maia Alonso (mercredi, 18 mars 2015)

    on forme une bien belle équipe !! De là haut papi doit être content...

  • #10

    SeB (mercredi, 18 mars 2015 16:35)

    Coucou Tatie ! Merci encore pour ce superbe texte du "Semeur d'Etoiles" ! Entre tes paroles et la musique de Papa je ne pouvais qu'être transporté pour le résultat final ! :)

  • #9

    Maia Alonso (mardi, 17 mars 2015 10:44)

    Ah Dominique ! Il y a bien longtemps ! Et tu vois,je continue d'écrire ! gardons le contact !

  • #8

    Dominique Cavé Seitz (lundi, 16 mars 2015 23:23)

    Dommage que je sois si loin moi aussi, car j'aurais eu un grand plaisir de te rencontrer après toutes ces années... Te souviens-tu ce petit atelier d'imprimerie à Samatan, c'était en 1991 ! Je retournerai dans le Gers prochainement... ce serait chouette de te croiser et j'ai hâte de te lire !

  • #7

    Maia Alonso (lundi, 16 mars 2015 13:04)

    Merci Ami Gégouska !

  • #6

    l'ami gégouska (dimanche, 15 mars 2015 11:04)

    Je passe vous faire un petit coucou dominical et vous souhaiter une agréable journée à bientôt chère amie amoureuse des mots....!

  • #5

    Maia Alonso (jeudi, 12 mars 2015 12:35)

    En fait pour laisser un commentaire dans son blog il faut juste s'inscrire (je crois) mais cela n'engage à rien. Elle vous dira cela elle-même. Aujourd'hui elle est absente mais elle m'a fait savoir qu'il n'y avait aucun souci pour le partage, ce qui ne m'étonne pas. C'est une femme toute simple qui n'a pas pas vraiment conscience de son talent. Elle écrit avec son cœur.
    Et merci pour votre appréciation. Mon site a beaucoup de tiroirs et donc pas mal de choix... Bonne visite ! amitiés.

  • #4

    l'ami gégouska (jeudi, 12 mars 2015 11:30)

    merci beaucoup de votre com sur mon blog et je suis allé sur le blog de votre amie mais on ne peux pas laisser de coms c'est dommage...! Je vous souhaite une agréable journée et je ne manquerais pas de venir à nouveau vous visiter sur votre blog à bientôt amitiés j'aime beaucoup votre musique

  • #3

    Maïa (dimanche, 01 mars 2015 10:48)

    Merci de ton fidèle soutien Cat ! J'espère de tout mon cœur te rencontrer et pourquoi pas, bientôt ?

  • #2

    catherinebabou (dimanche, 01 mars 2015 10:37)

    Oh je te souhaite beaucoup de visiteurs lors de cette dédicace prochaine, je regrette d'habiter si loin car tu aurais pu compter sur moi et quel plaisir enfin de se rencontrer. Bonne journée Maïa et bonne fête des grands-mères. Je t'embrasse.

  • #1

    maite-corsinette (mardi, 27 janvier 2015 21:05)

    Merci Maia pour la visite sur mon blog en tant que voisine de Lombez.
    Je vis en Corse mais je suis de Ste-Christie d'Auch.
    Hélas ! Je ne suis pas douée pour l'écriture et j'envie ceux qui savent manier les mots.
    Bonne soirée, bisous corses pour une gersoise.
    Maite